• voilà

    Ecrite en 1997, cette chanson parle d'amour et de narcissisme. N'est-ce pas nous même que nous aimons dans le regard de l'autre?

    Poème qui doit beaucoup au piano de Christian Perrot, et à la flûte traversière de Annelyse Kervennal.


    Bernard Leroux, au piano Christian Perrot, à la flûte Annelyse Kervennal.

    1

    Voilà, j'ai cinquante ans,  

    A moitié impotent,

    Je suis bègue et idiot,

    Métèque, nègre, trop gros,

    J'écris mal le français

    Et je suis plutôt laid,

    Est ce que tu veux de moi?

     

    Voilà, je suis un con

    Stupide et plutôt moche,

    J'ai rien au fond des poches

    Au fond du pantalon,

    J'ai des idées de droite

    Et les mains plutôt moites,

    Est ce que tu veux de moi?

     

    Voilà, j'ai quatre enfants

    Dont un complètement barge,

    Une sur le trottoir

    Et les autres à ma charge,

    Je n'ai pas de parents

    Ni d'amis, ni d'histoire,

    Est ce que tu veux de moi?

     

    2

    Voilà, mon caractère

    Est plutôt difficile,

    je suis dur et sévère,

    Mon humeur est labile,

    J'ai tendance à boire trop

    Ma paye va au bistrot,

    Est ce que tu veux de moi?

     

    Voilà, la tolérance

    N'est pas ma qualité,

    Je tolère mal d'avance

    Ton milieu, tes idées,

    Et tes parents m'ennuient,

    Tes frères et soeurs aussi,

    Est ce que tu veux de moi?

     

    Voilà, je crois qu'il faut

    Que tu n'ignores pas

    Qu'au lit je ne suis pas

    C'qu'on appelle un cadeau,

    Je ne suis pas homo

    Mais pas plus hétéro,

    Est ce que tu veux de moi?

     

    3

    Voilà, je t'ai dit tout,

    Et même si c'est pas vrai,

    il faut que je t'avoue

    un tout dernier secret:

    Depuis que tu es là,

    Je me sens bien moins laid,

    Est ce que tu veux de moi?

     

    Et à voir ton sourire

    S'adresser rien qu'à moi,

    j'oublie en moi le pire

    Et j'accepte la joie

    D'être ce que je suis,

    Si c'est auprès de toi,

    Car moi je te veux, toi.

    « Charogne et pendusMiracle. »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 14 Juillet 2016 à 14:50

    Personne n’est parfait … mais chacun a droit à l’amour … Beaucoup de plaisir à retrouver cette version avec Annelyse et Christian …

    2
    Lundi 1er Août 2016 à 18:09

    Que la musique est belle !!!!!  Bravo  !!!

    Le moins qu'on puisse dire est que tu n'es pas prétentieux !!! he

    J'adore cette déclaration !!! elle est très touchante !!!

    Amitiés 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :