• Slows.

    Slows.Quelqu’un, lors d’une critique constructive, m’a dit que dans le titre « l’Amour ou rien » (ci-contre), les paroles étaient peu en accord avec la musique, et que le tout était plutôt triste. J’ai donc remis l’ouvrage sur le métier, j’ai écrit d’autres paroles plus « légères » et modifié l’arrangement, surtout les guitares.

    Les hommages et références aux slows les plus célèbres sont nombreux, soit par citation, soit dans les interventions d’une guitare dont le son est inspiré de celle de Carlos Santana (illustration). J’ai aussi modifié les percussions avec des congas, bongos et shakers, toujours en référence à ce vieux Carlos. En v’la du slow ? En v’la…

     

    "Slows", paroles et musiques B.Leroux mars 2017.

    1

    Quand nous étions adolescents,

    Nos nous réunissions souvent,

    Les slows étaient très appréciés

    Pour qui ne savait pas danser.

     

    Cette première rencontre physique

    Avec les filles était magique,

    Les sensations étaient nouvelles

    Les émotions exceptionnelles.

     

    Il y en avait de tous les genres,

    Des très sucrés, d’autres étranges

    Des Moody-Blues à Presley,

    De Gainsbourg à Léo Ferré.

     

    2

    Peu importe le savoir faire,

    « Eté indien », « Love me tender »,

    Nous étions sûrement maladroits

    Sur « Europa » de Santana.

     

    Sous la lumière de « Let it be »,

    Ou sur « Adieu jolie Candy »,

    Les corps timides s’approchaient

    En s’interrogeant sur « My Way ».

     

    C’était une aventure nouvelle

    D’approcher ces êtres étranges,

    D’entendre : « J’ai encore rêvé d’elle »

    En tenant dans ses bras un ange.

     

    3

    Sur les Scorpions, « Still loving you »,

    Nous avons rencontré l’amour,

    Et sur les Platters, « Only You »,

    Ca n’a plus été « moi », mais « nous ».

     

    Et j’ai fredonné «C’est extra »,

    Quand elle est partie à mon bras,

    Et à l’ « Hôtel California »,

    Nous avons dormi ce soir là.

     

    Pour une “Night in white satin”,

    Comme “Tous les garçons et les filles”,

    Pas besoin de Lennon, “Imagine”

    Pour que notre nuit soit gentille.

     

    4

     

    Instrumental (extrait de: "Europa" de C.Santana)

     

    Après les « Je t’aime, moi non plus »,

    Nos garçons et filles sont venus,

    Ils dansent sur « Woman in love »

    Ou bien sur une autre guimauve.

     

    Mais qu’ils aient « Le cœur grenadine »

    Ou qu’ils l’aient « Couleur menthe à l’eau »,

    La première approche, timide,

    Se fait sur le même tempo.

    « C'est pas une raison.Il y a. »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 10 Mars à 10:33

    Dans la liste, également, "A whiter shade of pale" et sa longue intro qui laissait (presque...) le temps de faire un tour de salle ... et de se prendre un ou deux râteaux avant le début du chant ... souvenirs, souvenirs ...  Bravo et merci pour cette évocation Bernard !

     

    2
    Vendredi 10 Mars à 15:02

    Ah, Procol Harum et leurs beaux pyjamas... Une époque...

    3
    alain
    Samedi 11 Mars à 01:03

    ça y est moi aussi j'ai 15 ans !

    euh en même temps, quelle angoisse, le lycée, les 102 peugeot et l'incertitude avant la composition,

    je ne parle pas de celle d'histoire ou de math, non, celle de la vie qui donne l'orientation définitive à la trajectoire qu'on prend et qu'on ne lache plus !

    et qui ne nous lâche plus non plus...

    bien, bien,

    merci pour cette "revisitation" et ces images réactualisées !

     

      • Samedi 11 Mars à 12:47

        Oui...Le temps d'un slow, on oubliait (un peu) tout ça...

    4
    Lundi 17 Avril à 20:01

    Je suis de cette période : J'aime ! Ça me rappelle mon jeune temps. Bravo pour les slows !  J'adore !  et pour moi c'était le bon temps ! Tous ceux que vous nommez sont mes de mes artistes préférés. A propos, Si vous voulez écouté  de nouvelles chansons dont je suis l' auteur et Pierre-Michel le compositeur et chanteur. En voici le lien : Bonne fin de ce lundi de Pâques ! Merci pour votre écoute si vous décidez de me connaître en tant qu'auteur. N. Ghis.

    http://lamainetlaplume.eklablog.com/tout-ce-qu-on-se-reproche-pierre-michel-n-ghis-a126325898

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :