• Nous sommes.

    Nous sommes.

    Que sommes nous, nous citoyens des démocraties occidentales, nous peuple américain, japonais, européen ? Sommes-nous de la chair à canon, de la bête à travail ou sommes-nous dépositaires de cultures millénaires, créateurs d’espaces infinis ? Les deux, sans doute.

    Une foule est une répétition d’êtres, tous identiques et tous différents, comme ce thème musical repris à l’infini, émaillé de soli de guitares dont chacune a sa personnalité : à gauche, une Fender Stratocaster, à droite une Gibson Melody Maker, et au centre une Epiphone ES 295, à l’accompagnement deux Gibson Studio Master, et :

    Piano, basse, congas, bongos, hudu, grosse caisse – rimshot, shaker.

    Paroles et musique: Bernard Leroux.

    1

    Nous sommes cent et mille,

    Nous sommes un et plusieurs,

    Nous sommes de la ville

    Ou nous sommes d’ailleurs,

    Nous sommes tous perdus

    Et pourtant repérables,

    Nous sommes inconnus

    Et si identifiables,

    Nous sommes inutiles

    Et si indispensables,

    Nous sommes d’une ville

    Construite sur du sable.

    Nous sommes les arrivants

    D’un voyage impensable,

    Nous sommes les survivants

    D’un passé redoutable.

     

    2

    Que l'on soit d'Albanie,

    De France, du Luxembourg,

    Ou du Royaume Uni,

    De Plogoff à Strasbourg,

    Nous sommes tous amis

    Et pourtant sans amour,

    Nous sommes à l’établi

    Ou nous sommes au labour,

    Nous sommes des conscrits,

    Nous marchons au tambour

    Vers la grande boucherie,

    Voyage sans retour,

    Nous sommes démunis

    Et souvent sans recours,

    Nous sommes sans amis,

    Nous sommes sans secours.

     

    3

    Nous sommes prêts à lutter

    Pour garder nos emplois,

    Mais nous sommes affectés

    Par la peur du renvoi,

    Nous sommes bouche bée

    Nous sommes les sans voix.

    Nous sommes connectés

    Mais sans savoir à quoi,

    Nous sommes concernés,

    Pourtant nous restons cois,

    Nous sommes encadrés

    Par des règles et des lois.

    Nous sommes sollicités

    Par des marchands de foi,

    Nous sommes publicités

    Par des marchands sans foi.

     

    4

    Nous sommes femmes et hommes,

    Nous sommes des enfants,

    Nous sommes nés d’une pomme,

    D’un dieu et d’un serpent,

    Nous sommes d’un royaume

    Sans roi, sans président,

    Nous sommes le substratum

    D’un système dément,

    Nous sommes à l’automne

    D’une ère de changements,

    Nous ne savons pas comme

    Vont finir nos enfants

    Dans ce capharnaüm,

    Ce grand chambardement,

    Dans ce grand maelström

    Courons aveuglément.

     

    5

    Mais nous sommes l’écriture

    Et nous sommes le verbe,

    Et la littérature

    La musique et les vers,

    Nous sommes la quadrature

    D’un axiome superbe,

    Nous sommes la nourriture,

    Nous sommes le repère,

    Nous sommes la droiture

    D’un destin linéaire,

    Nous sommes le futur

    D’une culture séculaire.

    Nous sommes la créature

    Et nous sommes le père,

    Et la progéniture

    De tout un univers.

    « Je connaisLes cailloux. »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 15 Juin 2016 à 10:51

    C'est la vie !!! triste réalité si l'on a pas la foi d'un avenir meilleurs !!! Tout au moins c'est ce que je ressens, c'est très perso tout ça !!!

    J'aime beaucoup ce texte et la phrase qui m’interpelle le plus est celle ci :Nous sommes inutiles

    Et si indispensables

    Ceci dit, merci pour ce bon moment musical !!! J'aime quand une chanson déclenche chez moi une tonne de réflexions !!! pas toujours non plus he......j'aime aussi la légèreté !!! Et la, il y a la musique qui est belle et qui nous berce agréablement !!! Bravo !!!

    Bonne journée !!! A bientôt !!!

    2
    Jeudi 16 Juin 2016 à 10:15

    Dans la multitude, chacun est unique … en somme ….

      • Jeudi 16 Juin 2016 à 11:28

        Merci jean Luc, tu viens de me faire comprendre le vrai sens du titre: "la somme de nous"...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :