• C'est mon lot.

    C'est mon lot.Peut être vous est-il arrivé, en voyant la pile de cartons lors d’un déménagement, de vous sentir encombré, étouffé par les objets que nous entassons autour de nous au cours d’une vie. C’est ce qui m’a inspiré cette chanson à tendance Jazz, avec batterie, basse, banjo, piano, piano Rhodes, orgue Hammond, guitares et chœurs…

     

     

     

     

     "C'est mon lot", paroles et musique Bernard Leroux, nov 2016.

    1

    Un matin je me suis levé,

    Avec la tête dans le vécu,

    Ma dernière nuit avait sonné,

    La vie était un malentendu,

     

    Une mule m’a échappé

    Mais la carpette a aspiré mon pied,

    Et bien sûr je me suis étalé

    En entraînant la lampe de chevet,

     

    J’en ai marre de tous ces objets

    Qui m’encombrent, qui me font marcher,

    Ils me font tourner en bourrique

    Avec leurs tendances hystériques.

     

    2

    L’ordinateur avec lequel j’écris

    Ne fait rien de ce que je lui dis,

    Il bloque les touches sur « majuscule »

    Pour me couvrir de ridicule,

     

    Quand je clique sur un dossier

    Il s’assoit dessus, tout simplement,

    C’est comme s’il rigolait

    De toutes ses touches méchamment,

     

    J’en ai marre de l’informatique

    Qui me fait tourner en bourrique,

    Qui bogue, qui plante et qui freeze,

    Et qui ne fait que des bêtises.

     

    3

    Sans parler des poignées de porte

    Qui m’agrippent les habits,

    Du frigo qui ronfle la nuit

    Et de la chasse d’eau qui clapote,

     

    Le crayon qui tombe, mine de rien,

    La gomme qui n’efface pas bien,

    Les valises qui se font la malle

    Et les prises femelles qui font mal,

     

    J’en ai marre de tous ces machins

    Qui encombrent mon quotidien,

    Jusqu’aux choses qui prennent la poussière

    Sournoisement, sur les étagères.

     

    4

    Le téléphone sonne toujours

    Exprès quand je suis occupé,

    Quand j’ai les mains sales ou mouillées,

    Quand je suis au jardin, dans la cour,

     

    La télé s’éteint inopinément

    Juste au moment où le méchant

    Va être appréhendé par l’inspecteur,

    J’peux plus encadrer l’téléviseur,

     

    J’en ai marre de tous ces objets,

    Un jour, je vais m’en débarrasser,

    Mais quand j’donne un carton à Emmaüs

    Il en pousse trois, c’est comme des virus !

     

    solo

     

    J’en ai marre de tous ces machins,

    De ces bidules, ces trucs ces engins,

    De ces gadgets, de ces bibelots,

    Mais faut bien vivre avec, c’est mon lot.

    « The final dance.Hit the road, Nick. »

  • Commentaires

    1
    Elisa
    Lundi 21 Novembre 2016 à 14:47

    Super" enlevée" la chanson et

    les ... tas  d'âme!....

    BRAVO

    2
    Lundi 21 Novembre 2016 à 18:58

    J'adore la musique !!! quand aux paroles effectivement on entasse on entasse et on se lasse .......

    Bonne soirée !!! 

    3
    Mercredi 23 Novembre 2016 à 11:15

    Bien évidemment, parmi ces objets qui te harcèlent, il n’y a pas ceux qu’on aperçoit tout là-haut … qui embellissent et rythment nos vies … et cette chanson ! 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :