• L'HISTOIRE INACHEVEE

     Paroles et musiques: Bernard Leroux.

     

     

     

    Nouvelle expérience: une suite

    de textes mis en musique, qu'on

    pourra appeler au choix: "comédie musicale"(bôf),

    ou "opéra" (trop ambitieux!) 

    L'histoire d'une femme et d'un homme,

    dans une dystopie post-effondrement.

     

     

     

     

    L'HISTOIRE INACHEVEE

     

     

    8 titres, à écouter idéalement en une seule fois,

    mais qui peuvent l'être aussi séparément...

     Temps total: 42 mn 48 s.

     

    En page 2: les mêmes titres en version instrumentale.


    1 commentaire
  •  

     5m 44s

    Si ce lecteur ne fonctionne pas,cliquer sur ce lien: 1 OUVERTURE.mp3

    Septembre 2025, en France. L’été a été catastrophique, une canicule à 40° le jour et 30° la nuit qui a duré deux mois. Il y aeu des milliers de morts, les services de santé déjà bien dégradés n’ont pas pu s’occuper de toutes les victimes.

    Puis une centrale nucléaire a explosé faute d’eau pour la refroidir, rendant la vie impossible dans un rayon de 30Km. Toutes les autres centrales nucléaires ont été arrêtées. Le téléphone, l’internet et l’informatique ne fonctionnent plus. En une semaine, le pays a plongé dans le chaos, et l’état d’urgence a été décrété. L’armée et la police occupent le territoire.


    2 commentaires
  • 2 ORAGE.mp3 »

     37s.


    votre commentaire
  • 3 UN HOMME MARCHE.mp3 

     3m24s

     Au crépuscule d’un jour torride, un jeune homme marche au milieu d’une avenue déserte. Les feuilles des arbres sont déjà mortes, quelques sacs plastiques volent dans les souffles d’air brûlant. Les réverbères ne s’allument pas. Tous ses proches ont disparu, il ne sait pas où aller. Il essaie de sortir de la ville. Il voit un feu, s’assoit avec d’autres réfugiés.


    votre commentaire
  • 4 IL RACONTE.mp3

     3mn 14s

    Il raconte son histoire à une jeune femme : « Il y avait des champs, des oiseaux, des rivières, nous vivions dans des maisons avec de beaux jardins, les magasins vendaient de tout, personne n’avait faim, et personne n’avait trop chaud. Les gens avaient dans leur poche un p’tit ordinateur avec lequel il s’envoyaient des images en couleurs, et puis tout a changé. Il n’y avait plus de pluie, et plus rien dans les supermarchés déserts.

    Alors je suis parti pour aller trouver de quoi manger,

    J’ai traversé des villes abandonnées et sinistres, j’ai vu des pillages, et des combats, des milices…et nous voilà, toi et moi.

     


    votre commentaire
  • 5JE VIENS DE LOIN.mp3

      3mn 25 s

    Il dit qu’il vient de loin, une ville perdue où l’eau a disparu, il a fui la soif et la faim. Elle répond qu’elle vient d’une région du nord, qu’elle a fui la radioactivité.

    Il dit qu’avec elle, il n’a plus peur de rien. Ils tombent amoureux, et partent ensemble.

    Dans ce chaos, le jeune homme se demande quoi faire, mais une voix intérieure lui dit qu’il doit continuer à vivre, et que leur amour est leur seul espoir.

     


    votre commentaire
  • 6 T'ES LA T'ES PAS LA.mp3

     3mn 56 s

    Doivent-ils avoir un enfant ? S’il vient, ce sera difficile. Que lui diront-ils ?  Mais s’il ne vient pas, ce sera la fin de l’humanité.


    votre commentaire
  • 7 L'ANESSE.mp3

     6 mn 28 s

    Nativité, racontée par l’âne. Il est surtout content d’avoir rencontrée l’ânesse de Judée, dans la grange où un homme et une femme ont échoué. La femme accouche, ils restent quelques jours. Les voisins viennent les voir, car les naissances sont rares parce que les gens n’osent plus avoir d’enfants. Il vient même trois maires de lointains villages, avec des cadeaux. Puis ils repartent, et l’âne pense que cette ânesse fera beaucoup parler d’elle dans l’avenir.

     


    votre commentaire
  • 8 L'HISTOIRE INACHEVEE.mp3

     3 mn 03 s

    Notre histoire,

    Celle de notre vie,

    La mer en efface la mémoire,

    Ses vagues emmènent les vies

    A l’infini

    Au fond des abysses noirs,

     

    Nos châteaux

    Et nos cathédrales,

    Le temps en effondre les créneaux,

    Les Statues de leur piédestal

    Sombrent dans l’eau

    Du temps abyssal.


    votre commentaire
  • Versions instrumentales des 7 titres:

     1 Orage, instrumental.

     2 Un homme marche, instrumental.

     3 Il raconte, instrumental.

     4 Je viens de loin, instrumental.

     5 En attendant, instrumental.

     5 Téla, tépalà, instrumental.

     6 L'Anesse, instrumental.

     7 L'histoire inachevée, instrumental.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires